Bertrand BOULIN

 

Bertrand Boulin (13 juillet 1948 - 2002), est un écrivain et journaliste français. Il a commencé sa carrière dans le domaine de l'éducation spécialisée, puis s'est fait connaître par une émission sur les ondes de la radio Europe 1 dans les années 70

 

En septembre 1975, Bertrand Boulin, qui vient de publier Au Secours des enfants perdus, est invité à témoigner dans l'émission de Jean-Michel Desjeunes Tout peut arriver sur Europe n°1. C'est le début d'une collaboration qui amènera Boulin à avoir une chronique régulière dans cette émission (chronique intitulée Le Carré interdit)1. En septembre 1976, une émission indépendante voit le jour, elle recueille un très grand succès : pour la première fois la parole est donnée librement à des enfants qui peuvent s'exprimer sur tous les sujets qui les concernent ou les tourmentent, la famille, l'école, la sexualité, la drogue, le divorce des parents, les fugues, etc. De ces témoignages, naîtra une association SOS enfants (dissoute en 19792 et un livre La Charte des enfants.

 

En 1995, Bertrand Boulin, ancien alcoolique publie Tintin et l'Alcool aux Editions Chapitre Douze, un livre qui s'applique à mettre en lumière les implications de l'alcool (surtout en ce qui concerne le Capitaine Haddock) dans l'œuvre de Hergé. Utilisant sans autorisation des reproductions de la célèbre bande dessinée, le livre est interdit à la vente au bout de deux mois après un procès avec la société Moulinsart.

Fils du ministre Robert Boulin, « suicidé » en pleine carrière politique, c'est un personnage difficilement classable !

 

Ardent défenseur de l'enfant dans une vision très avantgardiste, il pourfend dans ses ouvrages l'administration et ses faiseurs de théories diverses qui ne laissent pas de place à la parole de l'enfant.

Personnage très polémique et violemment critiqué, il n'en demeure pas moins un acteur reconnu du monde de l'enfant et, à ce titre, une voix importante dans ce domaine.

Enfants : traitement de choc     Bertrand BOULIN                     Reste qqs exemplaires

Tintin et l'alcool   Bertrand BOULIN  Eric HISPARD

Interdit et détruit

par décision judiciaire

Ce livre qui a soulevé tant de débats théoriques dans les professions judiciaires sera sacrifié sur l'autel un peu trop vite repeint en blanc de la loi sur la propriété littéraire, au profit unique d'une société commerciale sclérosée et arcqueboutée sur son "trésor de guerre" transformée en tabernacle. Mais là encore l'alcool est présent !

 

A l'origine la démarche initiale du Dr Eric Hispard alcoologue à l'hopital Fernand Vidal à Paris, était de pouvoir aider ses malades à se défaire de leur addiction de manière ludique, l'étude de toute l'œuvre d'Hergé est à ce propos inattaquable.

L'intérêt général primera-t-il un jour, dans certains cas, sur les "petits" intérêts de certains ?

 

Mais force doit rester à la Loi "Dura lex".